Au service des hommes et des territoires depuis 30 ans

C’est en 1987 qu’INTERMED a commencé…et depuis, ça ne s’est jamais arrêté.
Nous accueillons chaque année près de 400 personnes privées d’emploi.
Notre objectif : les accompagner dans la mise en œuvre de leur projet professionnel
Parallèlement à cette mission d’insertion par l’activité économique,
INTERMED répond aux besoins de main d’œuvre des professionnels et particuliers, ponctuellement ou dans la durée.
Nous intervenons chaque année auprès de plus de 800 clients différents : entreprises, associations, collectivités et particuliers.

INTERMED est un Groupe Economique Solidaire (GES)

C’est à dire ?

  • Un groupe constitué de plusieurs structures et capable de porter des projets et innovations ;
  • Une vocation économique: nous vendons des services à différents types de clients ;
  • Un engagement solidaire: nous avons pour mission d’accompagner des personnes privées d’emploi.

À travers la notion de Groupe Economique Solidaire se profile l’idée que l’on peut créer de la richesse pour mieux la distribuer.

Notre équipe

12 professionnels à votre écoute


Un conseil d’administration mobilisé,des "engagés" venus d'horizons divers :


Présidente
Marion STREICHER (Journaliste)
Vice-Président
Alain TOUYARD (Secteur Santé)
Trésorière
Elise HUMBERT (Avocate)

Membres du Bureau
Yvonne MILANDRI (secteur Social)
Maryvonne GERMAIN (secteur Social)
Daniel BICHET (secteur du handicap)
Christian BASTIEN (secteur Justice)

Membres du CA
Hervé MAILLOT (Enseignant chercheur)
Thierry Girardot (secteur de la Communication)
Bertrand MELIN (Economie sociale et solidaire)
Sophie PERROT (Consultante)
Pascal FRELIN (Conseiller emploi)

Membres du CA représentants d’organismes
ADDSEA : Dominique LAVIE (secteur syndical)
TRI : Jean VIAL (secteur industriel)

Nos valeurs

Solidarité, volontariat, démocratie et primauté de l’homme sur le capital : INTERMED porte les valeurs de l’économie sociale et solidaire

Ces valeurs fondamentales se traduisent dans nos actions par :
• Une communication transparente vis-à-vis des engagements et du fonctionnement de la structure et concernant son objet social ;
• Le respect des personnes (égalité hommes femmes, non-discrimination) et de leurs intérêts.

Nous apportons aussi notre contribution à différents réseaux avec lesquels nous partageons une vision de société, celle d’un modèle sociétal inclusif, collectif, et solidaire qui se développe au cœur des territoires :
• Coorace : fédération nationale de l’économie sociale et solidaire qui rassemble 600 entreprises militantes réparties sur le territoire national
• Pôle ressources IAE Bourgogne Franche-Comté
• MOUVES (mouvement des entrepreneurs sociaux) ???

Déjà toute une HISTOIRE et des PROJETS pour l’avenir…

De 1987, date de sa création jusqu’à ce jour.
Cliquez sur un date pour découvrir les événements qui ont marqués l’histoire d’INTERMED

Légende :

Événements

Vie interne

Actualité nationale

Coopérations et partenariats

Promouvoir, mettre en lumière, innover, accompagner et encourager.

EN SAVOIR PLUS

Le Groupe Economique Solidaire (GES) INTERMED en chiffres

1€

Pour 1€ de financement public, le GES INTERMED a généré 8€ de richesses


90%

90% d’autofinancement / 10% de financements publics


1,1 M€

Pour 1,5 millions d’euros de chiffre d’affaires, 1,1 millions d’euros de salaires bruts redistribués


Déjà toute une HISTOIRE et des PROJETS pour l’avenir…

De 1987, date de sa création jusqu’à ce jour.
Cliquez sur un date pour découvrir les événements marquants l’histoire d’INTERMED
Légende :

Événements

Vie interne

Actualité nationale

Des fondateurs d’horizons multiples : des associations et organismes d’accueil (Secours catholique, Comité de probation, FRATE, GARE BTT, ROSEAU Bts, prévention spécialisée, CCAS) ; des représentants du secteur économique (chambre des métiers, MEDEF, Entrepreneurs) ; des associations de service (AMAD, FEPEM) et des élus et citoyens engagés à titre personnel

Création et dépôt des statuts de l’ASIBB (ass° intermédiaire du bassin d’emploi de Besançon)… ancien nom d’INTERMED.

Loi portant création des associations intermédiaires (loi 8739 du 27 janvier 1987) Article L322-4-16.3 du code du travail. Ministre de l’emploi, Philippe SEGUIN est donc le « père » des AI… il régularise par cette loi des actions citoyennes spontanées « illicites ».

Ca se passe « en fond de cour », Rue Mégevand, 1 responsable à 1/4 temps et 1 secrétaire à 1/2 temps.

Lancement des activités de l’ASIBB. 70 % de l’activité au domicile de particuliers, les autres clients sont des collectivités (Ville et CCAS) ou des associations et quelques entreprises.

Loi no 88-1088 du 1er décembre 1988, relative au revenu minimum d’insertion (RMI) Michel Rocard appelle l’ensemble des préfets à se mobiliser pour la mise en oeuvre dans les départements du revenu minimum d’insertion et les invite à « être attentifs aux besoins des plus faibles ». Les quatre priorités de l’action gouvernementale: améliorer la vie des Français, développer la justice sociale, gagner la bataille de l’emploi, préparer l’avenir à long terme.

Premier logotype d’INTERMED

Travailler en proximité des personnes et des territoires : nos 1ères actions sur les cantons (Quingey, Beaume-les-Dames, Ornans).

Travailler la transférabilité des capacités et compétences : formalisation des évaluations avec les clients.

Une équipe renforcée, des compétences élargies :
1 responsable temps plein, 1 adjoint temps plein, 1 secrétaire 1/2 temps et 1 comptable 1/2 temps soutenu par des vacations.

Se regrouper, partager et coopérer : participation à la création de l’association régionale COORACE Franche-Comté.

Ensemble on va plus loin…
élection de l’ASIBB au conseil d’administration national COORACE (réseau national d’acteurs : Coordination des associations d’aide aux chômeurs par l’emploi).

Février… 1er déménagement : 3 bureaux Rue de l’école.
Une « annexe » au Marulaz… quand l’espace manque !

501 nouvelles personnes accueillies Arrivée de personnes plus qualifiées, victimes le plus souvent de licenciements économiques.

68 000 heures de travail.

436 salariés sur l’année. Toujours beaucoup de service au domicile de particuliers (60 %) mais une diversification des missions sur d’autres secteurs (40 %).

Le 1er plan de formation formalisé à destination des salariés en parcours.

Un travail sur la participation des salariés à la vie de l’entreprise : un accompagnement diversifié et des actions collectives (échanges de pratiques, …).

Participation à la création d’un compte groupe national entre COORACE et AGEFOS/PME : mutualiser nos richesses et proposer des parcours d’alternance aux salariés.

Une équipe renforcée : 1 accompagnant socio-professionnel.

480 personnes nouvelles accueillies. Un public varié, une constante : la précarité économique
et les difficultés en découlant.

80 000 heures de travail

575 salariés sur l’année
Une offre qui se structure :
accompagnement en face à face, actions collectives, missions de travail, formation.

Une activité « stabilisée » plus diversifiée.

Participation active aux réflexions du réseau pour apporter des propositions : préparation de la grande loi contre les exclusions.

2ème déménagement : 64 Grande Rue… la « petite » maison !
Les administrateurs et l’équipe au travail pour la création d’une structure d’emploi durable dans les services au domicile.

630 personnes nouvelles accueillies
Des partenariats qui se multiplient pour trouver des solutions aux difficultés repérées.
81 000 heures de travail
429 salariés sur l’année
La loi vient préciser quelles sont les personnes « visées » par le secteur de l’insertion « personnes sans emploi rencontrant des difficultés sociales et professionnelles particulières ».

Loi d’orientation relative à la lutte contre les exclusions Ministre de l’emploi et de la cohésion sociale, Martine AUBRY défend la loi devant l’assemblée, elle offre un véritable statut à l’insertion par l’activité économique au sein du code du travail. Article 11 à 20 ; Titre II (emploi) du livre III (placement et emploi) du code du travail.

Recrutements des salariés pour l’encadrement et de salariés intervenants au sein de cette nouvelle structure.

406 personnes nouvelles accueillies.
84 000 heures de travail.

Création de PROXIM’ Services : association de service au domicile employeur durable et participation à la création de BTTI entreprise de travail temporaire d’insertion portée par le GARE BTT
(INTERMED actionnaire).

Une équipe constituée de 11 professionnels aux compétences multiples : accueil, accompagnement, développement, administratif et financier, Direction. Négociation de l’accord RTT au sein d’INTERMED.

Passage à l’EURO ! Mise en place des 35 heures

120 salariés mis à disposition pour la mise sous plis des professions de foi (élections municipales)… 14 opérations de ce type réalisées entre 2001 et 2016 (législatives, présidentielles, européennes, etc).

Structuration de la procédure d’accueil et mise en place d’un livret d’accueil.
493 salariés sur l’année, 7 500 contrats de travail au service de 1200 clients

Second logotype d’INTERMED

2005 : séminaire pour définir nos principes d’action.

2003 : Engagement de notre démarche qualité CEDRE
le Conseil d’administration et l’équipe mobilisés !

2005 : Certification qualité
INTERMED fait partie des 5 premières structures certifiées au niveau national…

441 personnes nouvelles accueillies
A noter l’arrivée massive de seniors, principalement des femmes qui n’ont eu que très peu d’expériences professionnelles.
90 600 heures de travail
460 salariés Diversifier l’offre d’insertion pour restaurer la capacité de choix et de projet des salariés en parcours : plan stratégique de développement avec notamment 11 permanences sur les cantons.

Loi de cohésion sociale portée par Jean-Louis BORLOO.
Elle vise à doubler le rythme de croissance dans le secteur des services à la personne pour créer 500 000 emplois dans les 3 ans. Création du chèque emploi services universel (CESU).

2006 : 3ème déménagement !
Installation au 121 Grande rue
après 12 mois de travaux

2007 : Développement d’une offre complémentaire pour les salariés en parcours
Mobilité : convention roue de secours avec GINKO Bus, financement de permis de conduire
Culture : convention avec FRACAS (inter CE) et Cultures du coeur
Santé : convention avec la Mutuelle de Franche-Comté
Prêts, dépannages : convention avec la Caisse solidaire

2006 : Réflexion prospective accompagnée pour :
Garantir l’équilibre économique de la structure à moyen et long terme.
Sécuriser les parcours des personnes en parcours au sein d’INTERMED.
Développer de nouveaux marchés au service des parcours et projets.

2007 : « Chantier découverte » en partenariat avec la CAPEB et l’AFPA…
Rénovation de la maison du gardien de la Villa Colette (alternance, formation/réalisation).

2006
410 personnes nouvelles accueillies
91 700 heures de travail

2007
476 salariés

Développement de partenariats avec les branches « en tension » :
secteur des services (ASSAD) ;
Bâtiment (CAPEB) ;
Hôtellerie restauration (opération « Zest » avec le COORACE et l’UMIH).

Travail avec les salariés en parcours, avec l’appui d’un « routinologue » : donner la parole, recueillir
les témoignages et les propositions des concernés.

« INTERMED fait son cirque ! » au grand Kursaal de Besançon : les 20 ans des débats, des témoignages et une belle fête !

Loi généralisant le RSA
Portée par Martin HIRSCH : le principe est de faire en sorte qu’il soit toujours plus intéressant pour une personne de travailler (même sur une activité partielle) plutôt que de toucher un revenu minimum. Cette loi revisite également les modalités de conventionnement entre les structures d’insertion et l’État.

Création du Groupe Économique Solidaire INTERMED : « mutualiser les moyens » ; « articuler les actions ».

Création de la SAS LIMPIO
pour répondre aux besoins de parcours des personnes qui souhaitent se professionnaliser dans les services de confort.

800 congressistes COORACE réunis à Besançon pour le congrès national…
La parole est donnée à un groupe de salariés en parcours pour la tenue d’une conférence « deux ans… et après ? »

375 personnes nouvelles accueillies
Arrivée de personnes réfugiées : problématiques fortes autour de l’accès à la langue Française
89 500 heures de travail
451 salariés en parcours moins de 50 % de l’activité au domicile des particuliers.

Développement d’une politique « marchés » : 1er marché en co-traitance avec Tri attribué par le SYBERT pour l’accueil sur les déchetteries, suivront d’autres marchés : CAGB pour le remplacement de ripeurs ; CD25 pour le remplacement d’agents des collèges et personnels d’entretien ; Ville de Besançon pour la distribution géolocalisée…

Troisième logotype d’INTERMED

1ère édition de « vert(s) des choix solidaires » : faire connaître l’économie sociale au grand public, présenter les acteurs de cette « autre économie ». Cet événement se fait avec le soutien constant de la Ville et de Grand Besançon Métropole.

Congrès national COORACE à Marseille : adoption de la stratégie 2012-2017 pour le développement de territoires solidaires. Il s’agit de travailler à la création d’activités dans les territoires, en développant les coopérations, pour des emplois de qualité au bénéfice des personnes en situation de précarité.

Engagement d’une réflexion sur l’Utilité sociale territoriale (UST) : travailler sur l’évaluation
de nos actions en s’appuyant sur d’autres critères que les seuls éléments quantitatifs (indicateurs de performance).

Montage de l’entreprise Besançon Développement Durable, en partenariat avec SINEO (nettoyage de véhicules sans eau).

515 nouvelles personnes accueillies
70 000 heures de travail

Travail avec FACT (fédération pour l’amélioration des conditions de travail) : réflexions sur le management, les relations au travail et la classification des postes.

Convention avec le service de prévention spécialisée : il s’agit de proposer un accompagnement renforcé prenant appui sur des expériences de travail pour des jeunes de 14 à 18 ans (chantiers éducatifs en partenariat avec le CCAS).

Pour la 1ère fois : le nombre d’hommes accueillis est égal au nombre de femmes accueillies
425 salariés
développement de nouvelles actions collectives en réponse aux besoins repérés : préparation à la mise en situation, gestes et postures, sécurité au travail…

Travail sur la mise en place d’un accord d’entreprise pour le groupe économique.

Engagement d’une démarche accompagnée pour la création d’une entreprise multi-services afin : de proposer des emplois durables et des emplois d’insertion dans de nouveaux secteurs professionnels. Accompagnement financier par Franche-Comté active (fond de confiance). Création du Groupement d’intérêt économique « HOP & NET Associés » avec Tri : vidage, nettoyage et embellissement d’un bien immobilier.

529 personnes nouvelles accueillies dont plus de 100 sur les permanences des cantons.
74 000 heures de travail
402 salariés de 47 nationalités différentes ; expérimentation de nouvelles modalités de contrats plus sécurisantes pour les salariés, expérience avec la Ville de Besançon pour le péri-scolaire.

115 000 journées de travail réalisées (315 ANNÉES)

14 000 personnes accueillies
Plus de 7000 salariés

Travail sur un accord d’entreprise, en lien avec COORACE.

Création du Groupement d’intérêt économique HOP & NET, en partenariat avec l’association TRI : mutualiser nos compétences et développer de nouvelles activités utiles au territoire et aux personnes.
La préparation de biens immobiliers (vidage, nettoyage et embellissement) propose de nouveaux supports d’activités aux salariés de nos structures.
Une action qui reçoit les trophées du développement durable (DREAL, DRAAF, Ademe, Région, Banque des Territoires).

Participation à la rédaction du rapport national « au cœur des associations intermédiaires », présentation d’amendements en vue de faire évoluer le modèle et les ambitions de ces structures solidaires.

Plus de 600 personnes … de 16 à 65 ans poussent la porte et sont accueillies.
Un équilibre hommes / femmes.
Une attention particulières à la situation des femmes pour lesquelles l’accès à l’emploi reste plus difficile.

2020… Face à la pandémie (COVID-19) INTERMED s’organise pour accompagner les salariés en parcours … maintenir les services pour les clients et réorganiser les activités…
Un défi au quotidien, relevé avec l’accompagnement des réseaux et en coopération avec nos partenaires.

Le gouvernement met en lumière l’insertion par l’activité économique : lancement du « pacte ambition IAE » pour ouvrir 100 000 postes supplémentaires aux personnes les plus éloignées de l’emploi.
Novembre 2020 : Adoption de la proposition de loi relative au renforcement de l’inclusion et à l’expérimentation « territoire zéro chômeur de longue durée ».

Valoriser les compétences des salariés en parcours : INTERMED expérimente les badges numériques « open badges ».
Recrutement d’une nouvelle collaboratrice pour conduire cette action.